Le mulet est prévu pour rouler sur piste, mais il doit aussi pouvoir rouler sur route, ne serait-ce que pour faire les essais d'éléments destinés à la moto de piste, qui, elle, ne peut pas rouler sur route.

Quelques aménagements du cadre (ajout de raidisseurs) étant envisagés, le cadre utilisé sera celui de la montalbane : des deux cadres K2, c'est celui qui a été déjà été modifié (suppression des charnières de la selle, arceau de selle rabaissé, platines pour commandes reculées, patte de fixation pour frein de direction).

Les roues à jantes alu et rayons, av 18" - ar 17", de la montalbane sont destinées à la pistane jusque là équipée de OZ av 19" - ar 18", plus grandes, plus lourdes, donc plus difficilement manoeuvrables.
Avant de démonter complètement la montalbane (ainsi appelée car originaire de Montauban), on fait quelques essais de roues, juste pour apprécier l'effet esthétique.


Essayages


DSCF5526
Roues alu à rayons

DSCF5526 DSCF5527 DSCF5531 DSCF5533
DSCF5535 DSCF5537 DSCF5539 DSCF5540


46702298[1]
Roue OZ 18" arrière

46702298[1] 46702320[1] 46702361[1] 46702405[1]


46817209[1]
Roues OZ 19" avant - 18" arrière

46817209[1] 46817246[1] 46817363[1] 46817397[1]
46817439[1] 46817474[1]




Le cadre de la montalbane


Débarbouillage

Premier travail : débarrasser le cadre de sa barbouille.

La peinture donne l'impression d'avoir été faite avec des fonds de pots, passés avec des pinceaux mal nettoyés et avec la même précision que s'il s'était agit de goudronner un chemin rural.
Le but est de revenir à une surface propre, susceptible d'être proprement peinte, le mieux serait de mettre à jour la peinture d'origine qu'il suffirait de poncer et recouvrir d'une couche.

Diverses tentatives de décapage, sablage, brossage, grattage, chauffage, brûlage, raclage, barbotage dans des détergents, des solvants, de l'essence, du liquide de freins...
n'ont réussi qu'à transformer l'infâme peinture en une couche encore plus infâme, vitrifiée par endroits, caoutchouteuse à d'autres, indécollable partout...

odlc

Finalement, mais avec beaucoup de temps, j'ai réussi à mettre le métal à nu.
Ce n'était pas le but, mais, au moins, ça permet de continuer proprement.
Par contre, je commence à craindre pour le moteur, qui me semble peint de la même façon que le cadre !

odlc

A l'arrière : l'autre cadre K2 qui attend son tour (mais qui est en peinture d'origine)
En avant-plan : la K1 - en attente également
Au fond : la trottinette à moteur des débuts
A remarquer : depuis l'inondation, tout est sur chaises.


Raidisseurs

Nous avons fait quelques essais pour raidir un cadre de CB 750 (dont la souplesse n'est pas qu'une légende).

S'agissant d'essais, les dispositifs utilisés étaient très grossiers et particulièrement inesthétiques, mais entièrement démontables.

odlc

Ces dispositifs ont consisté à trianguler le rectangle vertical situé devant le moteur, le rectangle vertical situé derrière le moteur, et le rectangle horizontal situé sous la selle.

odlc

Réalisés en marge d'un rodage de moteur qui monopolisait l'attention, les essais de raidissement n'ont pas été très poussés.
Pour reprendre et poursuivre ces essais, des pattes sont soudées au cadre du futur mulet : elles permettront de monter et démonter des raidisseurs, et ainsi de les tester séparément ou en combinaisons.

odlc
odlc


Peinture

Enfin, le cadre est peint (apprêt phosphatant et peinture Epoxy)

odlc

Prêt pour la suite.



Le train avant

Il s'agit de réunir :
- une fourche 38 Marzocchi
- des tés 180 Marzocchi
- des freins av Brembo P08
- des disques Kawa Z900
- une roue OZ 19"

En cours de réalisation : images « en vrac » et non encore commentées.


roue av montalb a roue av montalb b DSC00037 DSC00039 DSC00035 a b c d e f g h1 h2 axe roue avant 17-20

 




blanc