.
.
.


« Chronopost, livraison le lendemain avant 13 h »
 
A R N A Q U E
 
 


Sur le site de Chronopost :
 
« Livraison de vos envois le lendemain avant 13h
Avantages
Cette livraison vous permet de disposer de l'envoi en fin de matinée pour pouvoir l'exploiter dès le début de l'après midi.
Service couvrant 100% du territoire : un seul horaire de livraison dans les zones rurales comme dans les grandes villes. »

 
 

M E N S O N G E
 
 


Vendredi matin, je suis à Pau.
Je dois envoyer en urgence un paquet (une clef de portail) en Normandie pour une arrivée samedi avant 13 h.
Je n’ai pas le choix : les occupants de la maison partent samedi soir en vacances pour un mois.
J’achète l’enveloppe Chronopost spéciale pour envoi d'une clé : 26 €.
Ça pique, mais on me le garantit : « l’enveloppe arrivera samedi avant 13 h. »
 
Le jour même, la destinataire reçoit un texto de Chronopost confirmant l'envoi, et lui demandant d’être présente le samedi entre 8 h et 13 h à l’adresse de livraison.
Huit heures le samedi, chez la destinataire, l'attente commence.
Treize heures, rien.
Dix huit heures, toujours rien.
 
Lundi à la première heure, j’appelle Chronopost, en expliquant que le colis n’a pas été livré et je demande le réacheminement à mon domicile.
Chronopost m’explique que c’est impossible (alors qu’on me dit bien que le colis n’a pas encore été remis ! ), et on m’invite à « être patient ».
 
Mesdames et Messieurs les rédacteurs des réponses toutes faites à l'usage des standardistes de Chronopost : merci de changer cette réponse de type "foutage de gueule" particulièrement insupportable.
 
Si j’ai mis 26 € dans un colis « livraison avant 13 h le lendemain », c’est bien parce que je n’ai pas le temps d’être patient.
 
 
Chronopost me le garantit : je serai remboursé.
 
 

M E N S O N G E
 
 


(En revanche, on m’explique bien que tous les frais engendrés par leur retard, je peux me les mettre où je pense…)
 
Ayant écrit, envoyé mes originaux, et tout le tralala, je reçois un chèque de compensation de 13_, la moitié du coût de l’enveloppe.
 
J’appelle Chronopost.
On m’explique que ce n’est pas une erreur, c’est la procédure : puisque Chronopost a quand même livré, et donc fait son travail, ils ne me remboursent que la moitié.
 
Mesdames et Messieurs les rédacteurs des procédures de Chronopost : vous prenez vos clients pour des imbéciles.
Si j’ai mis 26 € dans un colis « livraison avant 13 h le lendemain », c’est que, si le colis est livré après, c’est trop tard.
 
 
En définitive, j’ai payé 13 € un paquet qui dort dans une boite aux lettres depuis plusieurs semaines (puisque les occupants sont partis un mois), j’ai payé un serrurier pour l’ouverture du portail, mais surtout, j’ai l’impression que Chronopost me prend pour un pigeon.
 
 
Depuis, je me suis promis de ne plus passer par Chronopost.
 
J’ai acheté dernièrement un outil de mesure, assez cher, sur internet.
Sur le site, le vendeur indiquait faire partir son colis avec Chronopost.
Je l’ai contacté en lui indiquant que je lui achetais à condition qu’il l’envoie par n’importe quel autre moyen.
Il l’a envoyé avec Mondial Relais : je l’ai eu en 48 h, pour 4,5 €.
 
 
Mesdames et Messieurs de Chronopost, montrer à vos clients que vous les prenez pour des cons vous en fait perdre beaucoup.
 
Vous auriez l'intention de précipiter le naufrage annoncé de votre boîte, vous ne vous y prendriez pas autrement.

.
.


.
.
.
.