Le cache-culbus démontable de CB 750, qui permet d'enlever cette fameuse pièce sans avoir à tomber le moteur du cadre : ça marche !

L'année dernière, j'ai dû démonter mon moteur pour cause d'explosion de roulette de chaîne de distribution.
En remontant, j'ai mis le prototype de cache-culbus démontable, en trois parties et deux joints papiers, en photo ici :




Dernièrement, j'ai démonté la pompe à huile.
Stupeur : de tous petits morceaux de roulette sont présents au fond du carter.
Deux causes possibles :
- soit c'est un reste de l'explosion précédente de la roulette,
- soit, celle que j'ai remontée est en train d'exploser.

Pour vérifier, il faut pouvoir regarder l'état de la roulette.
Là encore 2 solutions :
- soit on investit dans un endoscope à tête fine et orientable dont le prix est équivalent à une bonne centaine de pneus racing (chacun ses éléments de comparaison de prix : ma copine parle en paires de chaussures, je parle en pneus),
- soit on enlève le cache-culbus, donc, potentiellement, on tombe le moteur.

Avec le cache-culbus démontable, l'opération m'a pris 1 h 05 :
- démonter le réservoir : 5 min
- démonter le cache-culbus : 30 min (il y a beaucoup de vis !)
- démonter le pignon de chaine de distrib : 5 min
- installer les lumières pour bien y voir : 15 min
- trouver un vieux cintre et le tordre pour faire tourner la roulette et vérifier son état : 10 min

L'occasion de remonter la version 2.0, comme ils disent dans l'informatique, du cache-culbus : plus beau, soudé par un vrai soudeur, et surtout, en 2 pièces et 1 joint au lieu de 3 pièces et 2 joints.




L'occasion également de remarquer que le pignon de chaine de distrib était facilement accessible.

Prochain projet : faire un pignon à trous oblongs qui permette de jouer avec le calage de la distribution !


A voir : les origines du cache-culbus démontable :

Cliquer sur l'image . . .

.
.


.
.
.
.